Roses d'Automne juin 2015 - Romilly-sur-Andelle

Aller au contenu

Menu principal :

Roses d'Automne juin 2015

Actualités
En ce 9 juin 2015, le dieu Apollon, sur son char et dans sa course dans le ciel, nous amène le soleil. Au niveau de la mer, c'est au tour du dieu Éole de nous souffler un vent qui nous accompagnera toute la journée. Il est 06H30, chemin faisant notre chauffeur de chez Auzoux, Yves de son prénom, a prévu un arrêt technique, vers 08H30, de 15 minutes. Au moment de rembarquer, c’est la catastrophe, une dame de Pont-St-Pierre, en montant la porte centrale pour sportif, chute lourdement à la renverse, il faudra la transporter vers Abbeville. Après 01H00 d’arrêt, nous filons directement vers Arques où nous sommes attendus pour visiter cette fameuse "Verrerie-Cristallerie" et mieux comprendre les différents traitements du verre à un niveau non plus artisanal mais industriel.
Nous sommes accueillis dans un village de 240 hectares par une hôtesse qui nous donne la consigne de ne prendre aucune photo puis, elle nous emmène dans une salle où nous visionnerons un diaporama sur la fabrication (clic gauche sur le mot) du verre et du cristal, ensuite aura lieu la visite d’une chaîne de fabrication dans l’usine. Le tout se terminera par l'incontournable réception dans un magasin (clic gauche sur le mot) où chacun pourra acheter le souvenir qui lui plaira. Petite déception car, certains types de vaisselle, comme l'arcoroc, ne se faisaient que sur commande. Ce centre tenu par la famille Durand occupe 18 000 personnes, il est leader mondial dans l'art de la table.
Il est 13H30 lorsque nous arrivons à Houlle, une petite commune (1052 hb) de la banlieue de St-Omer, elle est arrosée par la rivière du même nom, un confluent de l'Aa chère aux cruciverbistes, qui est incluse dans le SAGE (schéma d'aménagement et de gestion de l'eau) de l'Audomarois, une région autrefois maraîchère que nous opposeront à la Bretagne (choux-fleurs, artichauts, les petits violets) dans un marais, ma foi, différent de celui que nous nommons plus souvent, Poitevin.

Justement, il s'y trouve un relais nommé " au Rallye d'Artois". Le cadre était sympathique, les hôtesses accueillantes malgré l'heure tardive, un menu très correct, nous en ferons les compliments au chef qui a su sublimer un plat de résistance un peu fadouille avec une sauce au maroilles qui m'a bluffé. 
Rien de tel qu'un repas de famille, où nous apprenons à nous connaître, pour publier les nombreux participants qui sont venus sous l'égide de notre présidente Annick Lebrun soutenue par Jacqueline Védie sans oublier, bien sûr, Raymonde Canteloup qui a bien voulu que je publie ses propres photos. 
Le repas terminé dans une ambiance cordiale, nous allons aborder le côté digestif par la visite d'une distillerie, qui se trouve être la dernière qui soit artisanale depuis 200 ans, dans l'élaboration d'un alcool de pays.
Après avoir grimpé quelques étages, nous voici arrivés dans la salle où se tient un multi-broyeur, des sacs d'orge, de seigle et d'avoine jonchent le sol, une pelle de mélange en bois  est soigneusement accrochée au mur. Nous sommes accueillis par une charmante hôtesse qui maîtrise bien son sujet. C'est ici que le mélange des céréales s'effectue avant de rejoindre la cuve de brassage où avec l'eau, nous obtiendrons un moult sucré qui, après trois jours de fermentation, se sublimera en alcool. Le produit subit trois passages en alambic et c'est lors du dernier, que des baies de genièvre sont introduites pour parfumer l'eau-de-vie de grains. Viendra ensuite l'affinage en cuve où, après la part des anges, le travail du bois et celui de l'artisan, nous obtiendrons différents alcools qui nous seront présentés à la dégustation.
 Le plateau de verre si joliment présenté par notre hôtesse est à l'image des bouteilles soigneusement rangées sur le tonneau, la quantité en moins. Ainsi trouvons-nous : une carte noire 49%, une carte dorée 40%, un cocktail de fruits rouges 18%, un cocktail de citron cassonade 15%. Sur la photo de gauche, nous avons un concentré de genièvre et de ses bienfaits selon son utilisation parfois modérée.  
C'est vers 16H00 que nous partirons vers une toute autre destination : le marais Audomarois appelé aussi le Marais de Saint Omer. (faire un clic gauche pour le diaporama).
Le lieu choisi est une auberge "Au bon Accueil" à Salperwick. Clic gauche pour accéder aux informations du site. Entre "Facebook et Accueil", on y trouve un diaporama développant les diverses activités proposées comme les promenades en barque, la pèche, on y trouve tous les poissons d'eau douce sauf la truite, par manque d'une eau courante plus riche en oxygène. 
La Visite du marais terminé, vient le temps de rentrer à Romilly avec cette musique d'accompagnement de Jacques BREL, écrite en 1962 : Le plat pays.
Retourner au contenu | Retourner au menu