Romilly : rue Maurice RAVEL - Romilly-sur-Andelle

Aller au contenu

Menu principal :

Romilly : rue Maurice RAVEL

Archivage

Un ruisseau malade rue Maurice Ravel :
Une autre priorité ?

Le long de cette rue, coule un ruisseau qui prend sa source dans l’étang qui appartenait, jadis, à la famille « Fleuriel », non loin de l’ancienne usine de filatures qu’elle dirigeait.

Beaucoup d’eau a coulé, jusqu’au jour où une usine chimique, par une fausse manœuvre, a déversé des produits polluants.
C’est une des raisons pour laquelle, l’écosystème aquatique a changé. On y trouve, sur un fond rendu vaseux par un glissement de berges, des algues vertes indicatrices de nitrates.

Sous Monsieur Courtois, maire, la commune et le SIBA avaient nettoyé le ruisseau et renforcé les berges, côté rue et, aussi,
côté riverains qui n’avaient pas de muret, j’étais un témoin.



Une intervention envers les nuisibles, style ragondins, avait été programmée entre la Commune, le SIBA et des chasseurs particuliers mandatés, comme Mr François Bourgeaux.

SIBA
(syndicat intercommunale du basin de l’Andelle, chargé, entre autres, d’entretenir des berges en milieux humides).

Sous mon mandat des travaux d'enfouissement du réseau électrique avaient été effectués dans cette rue.
Lors de la pose des enrobés de voirie, nous l’avions prolongé devant la sortie des riverains, hélas, sans reprise des lieux, devant notaire.

Lors de la création de trottoirs, j'avais exigé, néanmoins, que cette procédure, devant notaire, fût obligatoire.
Ceci permettait, aux riverains, de bénéficier d'une clôture gratuite en échange d'une parcelle de terrain cédée, à vie, au domaine public.
cet investissement communal avait pour avantage de contenter tout le monde avec des clôtures de qualité et l'entretien devenait communal.
Il est tombé, depuis peu, dans le domaine de la CDCA (communauté de communede l'Andelle) qui a pris la compétence voirie.

Dernièrement, sur demande d’un riverain, je me suis rendu sur les lieux pour voir
que le fond du ruisseau était pollué,
que les renforcements de berges étaient en mauvais état,
que, par l’action des nuisibles sous les berges, celles-ci se fragilisaient de plus en plus,

jusqu’au moment où, il est advenu ce qui était prévisible :
l’effondrement, dans le ruisseau,  du muret du riverain, Mr Paris et je pense que cela se reproduira, ailleurs, pour d’autres riverains.

La question maintenant est : qui fait quoi ?

On dit à ce riverain : c’est votre problème, alors que par le passé, il y avait une solidarité de l’environnement par la commune et le SIBA ?

Ce cas unique, pour le moment, montre qu’il est urgent de pourvoir à un renforcement des berges aux endroits sensibles puis, en luttant contre les nuisibles et enfin en nettoyant le lit du ruisseau, faute de quoi nous assisterons à une pollution aggravée de notre environnement : ce que je ne souhaite pas.

Certes, toujours plus de créations valorisent. Néanmoins, il faut, ensuite, savoir l’entretenir. Cela suppose aussi des priorités et en période de crise….. Les choix appartiennent aux Romillois.

Retourner au contenu | Retourner au menu