mes repères pour mieux appréhender l'union européenne - Romilly-sur-Andelle

Aller au contenu

Menu principal :

mes repères pour mieux appréhender l'union européenne

Les Européennes 2014 : c'est quoi ?

Après la Deuxième Guerre mondiale, l'idée jadis développée de fonder les "Etats-Unis" d'Europe avance non sans mal.
Avant d'être politique, elle sera économique avec la naissance de la communauté économique européenne (CEE) le 25 mars 1957. C'est le traité de Rome qui réunit La France, l'Allemagne, l'Italie et les pays du Benelux que sont la Belgique, les Pays-Bas et le Luxembourg.
la communauté européenne charbon acier est un succès. La France souligne l'importance de démarrer une politique agricole commune (la PAC) et d'inclure les pays d'outre-mer. Les pères fondateurs de l'Europe des 6 seront :
pour la France          : Jean Monnet et Robert Schuman,
pour l'Allemagne      : Konrad Adenauer,
pour l'Italie              : Alcide de Gasperi,
pour la Belgique       : Paul-Henri Spaak,
pour les Pays-Bas     : Joseph Bech,
pour le Luxembourg : Johan Willem Beyen.

la convention de SCHENGEN (nom du village Luxembourgeois)




les dates d'application de la signature d'adhésion de la convention de Schengen (clic gauche)

26 mars           1995   : Allemagne, Belgique, France, Luxembourg, Pays-Bas, Portugal et Espagne.
26 octobre      1997    : Italie
1er décembre 1997    : Autriche
8 décembre    1997    : Grèce.
25 mars          2001    : Danemark, Finlande,
Islande, Norvège et Suède.
21 décembre 2007     : Estonie, Lettonie, Lituanie, Pologne, République tchèque, Slovaquie, Hongrie, Slovénie et Malte.
12 décembre 2008     :
Suisse.
19 décembre 2011     :
Liechtenstein.

Si les états, soulignés en marron, n'appartiennent pas à la CEE,  
deux membres de la CEE n'appartiennent pas à l'espace Schengen : L'Angleterre et l'Irlande.


L'idée de pouvoir supprimer progressivement les barrières douanières, entre les six premiers Etats de la communauté européenne, nous séduisait au point de trouver un peu long les décrets d'application. Il a fallu 10 ans.

Après l'Europe des 6, après l'Europe des 12, enfin après l'Europe des 15, depuis le mandat de Jacques Chirac, de nombreux pays sont venus nous rejoindre.
Maintenant, nous sommes arrivés à 28 Etats Membres. Que devient notre forteresse européenne pour certains ? n'est-elle pas devenue une Europe passoire pour les autres ?
L'immigration des pays pauvres, en plus de celle qui prône une croisade religieuse en Europe, n'est-il pas le sujet fâcheux du 21ème siècle ?

Comme pourrait le dire maintenant, Henri IV dans son tombeau de Saint-Denis : Paris ne vaut plus une messe.

Christopher Caldwell est un spécialiste américain des affaires politiques européennes. Voici ce qu'il déclarait dans une interview dans un grand journal :
L'immigration, quelles que soient les circonstances historiques, produit toujours des conflits économiques, sociaux, culturels. La diversité ou la mixité n'est pas une richesse comme le proclament certains politiques de gauche comme de droite lorsqu'elle est subie. Il poursuivait en disant qu'il n'y a que le nationalisme qui pourra nous sauver comme cela s'est fait en Ex-Yougoslavie ou en Corse.

C'est une réflexion qui peut faire son chemin mais, comment passer de l'Europe des techniciens, voire des sociétés de portefeuille ou  "Holding" à l'Europe des citoyens. Ces derniers n'ont-ils pas rejeté, en France, en 2005, un traité instituant une constitution pour l’Europe ?

L'UNION EUROPEENNE

***           

L'union européenne  
Partie 1

Faire un clic gauche sur "union européenne" pour démarrer la vidéo (environ 20 minutes)







Mes repères suite aux vidéos

L'union européenne
Partie 2

Faire un clic gauche sur "union européenne" pour démarrer la vidéo (environ 3 minutes)

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, la reconstruction de l'Europe se fait grâce au plan de George Marshall, un Américain qui craignait  l'influence soviétique sur l'europe de l'ouest.
Mais, pour bénéficier de cette aide, il était souhaitable d'avoir une organisation susceptible de pouvoir gérer les fonds américains.
C'est donc, en
1948, au traité de Paris, que fut créée l'OECE (organisation européenne de coopération économique) où 18 pays se sont portés adhérents.
L'idée de mettre en commun des intérêts économiques tels que le charbon et l'acier, la base d'une industrie de guerre, n'était-elle pas de rendre une guerre impensable, voire impossible ? C'est ce que défendront les français Robert Schuman, Paul Reuter et Claude Monnet. En
1951, de nouveau à Paris une nouvelle étape aura lieu avec la CECA (communauté européenne du charbon et de l'acier) avec la signature des 6 pays nommés en bleu.

les 18 pays adhérents :

FRANCE ALLEMAGNE (RFA) ITALIE BELGIQUE PAYS-BAS LUXEMBOURG



ANGLETERRE IRLANDE ISLANDE PORTUGAL DANEMARK AUTRICHE
NORVEGE SUEDE GRECE Territoire de TRIESTE TURQUIE

***           

Jean Monnet

Dans ses mémoires, il écrivait : les hommes n'acceptent le changement que dans la nécessité et ne voient la nécessité que dans la crise. Il s'agit, bien sur, de nos gouvernants



En 1957, c'est le traité de Rome. Il constitue l'acte fondateur de  la CEE (communauté économique européenne). le même jour est signé le traité de la CEEA (communauté européenne de l'énergie atomique) plus connu sous le nom de l'Euratom.  les intentions de l'Europe des 6 se traduisaient par la mise en place d'un marché commun dans une union douanière et un développement de politiques communes.
La volonté des États membres étaient, aussi, d'élargir leurs domaines de compétence à d'autres nations. C'est une lente évolution avec, déjà, quelques échecs comme celui du refus de la France, en 1954, de créer la CED (communauté européenne de défense).

Paul-Henri Spaak

Ministre des affaires étrangères de Belgique, il est un des pères fondateurs de l'Europe qui a oeuvré pour la suppression progressive des barrières douanières.

***           

Après le départ, en 1969,  du Général de Gaulle (à gauche) qui s'était opposé à l'entrée de l'Angleterre dans la CEE, c'est sous l'ère de Georges Pompidou (à droite) que l'élargissement de l'Europe prendra son essor avec, bien sûr, l'entrée du perfide Albion, l'Irlande et le Danemark, en 1973.
Voire ces différentes étapes dans le tableau de l'Union Européenne.

En
1985, c'est sous le mandat de François Mitterrand et sous la présidence de Jacques Delors à la commission européenne jusqu'en 1995, qu'auront lieu les accords de Schengen.

***           

1992 MAASTRICHT

Jacques Delors était le président de la commission européenne de 1985 à 1995, sous le mandat de François Mitterrand. Parmi les faits marquants de sa présidence, il y a les succès de 1992, à savoir:
que d'une communauté surtout économique, nous progressons vers une communauté politique avec pour emblème, le drapeau européen et l'ébauche d'une monnaie unique qui a pris forme, en 2001.
C'était l'Europe des 12. De nombreux pays, nous rejoindrons, en 1995 (ce fut l'Europe des 15), en 2004 (ce fut l'Europe des
25), en 2007 (ce fut l'Europe des 27)  enfin, en 2011, nous serons 28 avec la Croatie.
En 1957, nous étions      164 000 000 d'habitants.
En 2014, ce sont plus de 500 000 000.

***           

L'Europe occidentale

L'union européenne plus,
la Norvège plus,
la Suisse.

Les 3 pôles de la triade.

La triade est l'ensemble des 3 régions qui dominent l'économie mondiale et la politique internationale.
Leurs réalisations :
80% du commerce,
70% de la production,
90% des opérations financières,
80% des connaissances scientifiques.

L'Amérique du Nord

Les Etats-Unis et,
le Canada.

L'Asie Pacifique

La Chine plus,
le Japon plus,
la Corée du Sud.

Les atouts de la communauté.

Dans la triade, c'est une puissance économique énorme avec de grandes entreprises européennes comme,
Airbus et Ariane-Espace.

Dès 1957, grâce à la PAC (politique agricole commune), c'est une énorme puissance agricole capable de nourrir toute la communauté et d'exporter.

C'est une grande puissance touristique, avec la France, l'Espagne, l'Italie, la Grèce.

L'union rassemble des pays qui sont de grande puissance économique comme, l'Allemagne, la France, l'Angleterre, les Pays-Bas.

D'autre part, l'euro est devenu une monnaie très importante, capable de rivaliser avec le dollar et le yen.

C'est un espace attractif pour des pays qui cherchent à venir s'installer en Europe. On peut évoquer des entreprises comme Toyota, Disney-Land. La Chine, dans l'avenir, s'éveillera, tout comme l'Inde et le Brésil.


***           

L'avenir de l'Europe en 2014
Avec un clic gauche sur "l'avenir de l'europe",
vous aurez la même carte que ci-dessous avec en plus la possibilité de cliquer dans le pays pour avoir plus de détails le concernant.

Nous sommes arrivés à 28 pays dans l'union européenne avec la Croatie, nous ne sommes pas égaux. Avec les pays de l'Est, moins développés, l'Europe ne partage plus la richesse comme point commun.
Le salaire moyen, en Roumanie, ne dépasse guère 300€ en 2014, alors qu'en France, nous sommes à 1600€. Les technologies et l'Internet ne sont pas si avancés.
Ces écarts de richesse nuisent à l'Europe. il faut aider les pays pauvres comme la Grèce.
la France (avec une dette de 2000 milliards d'euros) peut être menacée.
L'élargissement de l'Europe ralentit la progression et crée des jalousies des pays de l'ouest comme, les délocalisations des entreprises françaises et étrangères en France avec en plus, celui de l'outil de travail, de nombreux jeunes diplômés partent à l'étranger.

Manque d'homogénéité : tous les pays de l'union ne partagent pas l'euro, 18 pays sur 28 seulement.
L'espace Schengen         : Il n'est pas partagé par tous. Il nous préoccupe beaucoup en France avec l'immigration que nous devons subir.
La crise économique      : nous la traversons toujours en 2014.

Tous ces facteurs sont autant de limites que l'UE traverse en 2014

***           

Les Pays de l'ex Yougoslavie qui ne sont pas dans l'union européenne avec la Norvège, l'Islande et la Suisse.

***           

Les institutions Européennes expliquées par leurs présidents (26/04/2013)
 faire plein écran puis clic gauche sur l'icône "settings" pour choisir French à la place d'English.  La Vidéo dure 9 minutes.

Le Conseil Européen en 2014

Cette institution regroupe les 28 chefs d'Etat ou de gouvernement des pays membres, sous la tutelle d'un président chargé de trouver des compromis pour aboutir à un accord unanime sur toutes les orientations politiques et économiques, car, si un membre n'est pas d'accord, il n'y a plus d'accord. Les réunions se font à huis clos. J'ai bien aimé la conclusion vidéo de ce président.

Création : 1974.
Siège : Bruxelles.
Membres : les 28 chefs d'Etat ou de Gouvernement.
Président : Herman Van Rompuy (Belgique).
Site web :
www.european-council.europa.eu

***           

Le Conseil des Ministres

Cette institution, que l'on appelle aussi  le conseil de l'union européenne, est chargée de ce qui est exécutif et législatif, qu'il partage avec le parlement européen. La présidence du Conseil est exercée pendant six mois par chaque État membre.  

Création : 1952.
Siège : Bruxelles.
Membres : les 28 Etats.
Présidence : ITALIE (01/07/2014-31/12/2014)
Site web :
www.consilium.europa.eu

***           

La Commission Européenne  

Cette institution représente l'intérêt général européen. Ses membres, bien qu'ils viennent des Etats-membres, ne représentent pas les pays ou les gouvernements. Ils travaillent néanmoins en étroite liaison avec les autres institutions. Son président participe au sommet des puissances mondiales, son seul parti est celui de l'Europe pour défendre la paix, la liberté, la démocratie.

Création : 1957.
Siège : Bruxelles.
Membres : les 28 commissaires.
Président : José Manuel Barroso (Portugal).
Site web :
http://ec.europa.eu

***           

Le Parlement Européen

Le parlement européen représente le citoyen de l'union européenne.
Il adopte les lois pour les 28 pays. Il est réparti en 7 groupes par affinités politiques. Le front national n'a pas pu faire un groupe et se retrouve donc dans celui des non-inscrits.
Les réunions mensuelles se passent à Strasbourg, capitale législative et budgétaire. Les réunions des commissions ont lieu à Bruxelles et le judiciaire à Luxembourg.

Création : 1979.
Siège : Strasbourg capitale législatif et budgétaire.
          Bruxelles pour les commissions
Membres : 751 députés.
Président :  Martin Schulz (Allemagne).
Site web :
http://www.europarl.europa.eu

***           

La Cour de justice européenne
La Cour des comptes européenne
La Banque centrale européenne
Ces trois organismes ont été élevés au rang d'institution européenne.



La cour de justice européenne a été créée en 1952. C'est un milieu très complexe. Site curia.europa.eu au Luxembourg.
La Cour de justice interprète la législation européenne de manière à garantir une application uniforme du droit dans tous les pays de l'UE. Elle statue également sur les différends opposant les gouvernements des États membres et les institutions de l'UE. Des particuliers, des entreprises ou des organisations, peuvent également saisir la Cour de justice s'ils estiment qu'une institution de l'UE n'a pas respecté leurs droits.  
Un exemple : le contournement de Romilly, Pont-Saint-Pierre, Douville, qui se trouve dans Natura 2000.

                                                           

La cour des comptes européenne a été créée en 1977. Site web  eca.europa.eu.
Cet organisme de contrôle financier de l'Union européenne a son siège au Luxembourg.
Ses rapports sont le résultat d'audits financiers, de conformité, de performance.

La banque centrale européenne a été créée en 1998. Site http://www.ecb.europa.eu
Cet organisme, chargé d'émettre l'euro comme monnaie commune, a son siège à Frankfurt am Main, en Allemagne.
son président est Mario Draghi (Italie).
Cette zone comprend actuellement les 18 pays de l'Union européenne qui ont introduit l'euro depuis 1999 (voire le tableau en tout début de la rubrique).

***           

Conclusion  

L'Union Européenne m'est devenue un sujet intéressant. Ses institutions semblent vouloir bouger, en 2014. le président du conseil,Herman Van Rompuy (Belgique) et, Catherine Ashton (Angleterre) aux Affaires étrangères européennes devraient céder leur place à Donald Tusk (Pologne) et à Fréderica Mogherini (Italie).
Le président de la Comission Européenne, José Manuel Barroso, à Jean- Claude Junker (Luxembourg).
Les 28 pays semblent avoir du mal à s'entendre et, parmi ceux-ci, les avis de l'Allemagne avec Angel Merkel et de l'Angleterre avec David Camerone se font bien plus entendre que la voix, jadis si puissante, de la France. Il faudra attendre.  

Pour ma part, je citerai la conclusion de la vidéo dans laquelle Herman Van Rompuy exprime sa synthèse :  

Nous sommes la première génération à n'avoir jamais connu la guerre.
C'est un héritage que nous devons transmettre à nos enfants et petits-enfants.
C'est pourquoi nous nous battons autant pour l'Europe, non pas pour des raisons économiques et monétaires si importantes soient-elles.
Nous nous battons aussi pour garder cette idée européenne intacte.

***           

Retourner au contenu | Retourner au menu