Les risques majeurs - Romilly-sur-Andelle

Aller au contenu

Menu principal :

Les risques majeurs

Environement et PLU

Le Préfet de l’époque, en juillet 2007, se nommait Richard Manuel.

Il a signé cette préface du document départemental des risques majeurs.
Ce document nous permet de mieux apprécier les risques actuels sur Romilly sur Andelle.


Ils sont de quatre ordres et non de trois :

1)  Nous sommes en zones inondables.
Les évènements de 1999 puis de 2000, soulignent, oh combien, certains secteurs de Romilly comme, le Fossé de la crotte face au moulin Cabot, le moulin Pouchet, la rue Claude Monet, le groupe sportif de Pt St Pierre, sont très sensibles.

Nous sommes dans un milieu humide dans lequel le lit majeur de l’Andelle était, jadis,  bien plus vaste que celui que nous connaissons aujourd’hui. Certes des permis de construire ont été accordés mais, à une époque où le POS puis le PLU n’existaient pas. Beaucoup de ces terrains deviennent inondables lors des crus de l’Andelle mais, un autre phénomène, tout aussi dévastateur, se trouve dans les remontées  d'eau des nappes phréatiques.

Toujours est-il que lors d’une montée des eaux : Sauve qui peut, on écarte uniquement ce qui est transportable où que l’on peut surélever. C’est la raison pour laquelle dans le PLU actuel, il est interdit de faire des sous-sols dans les zones inondables.  

2) Nous avons bien une seule Marnière. La Zone répertoriée se trouve après la forêt de Longboël, sur le plateau de Boos, non loin de la Neuville-Chant-d’Oisel en direction de la grange aux loups.

Nous avons aussi une pollution industrielle non inscrite, proche de la côte J. Anquetil. J’étais intervenu sur
TF1 en 2007 pour dénoncer le laxisme des autorités et souligner que les actionnaires de TOTAL étaient propriétaires.

3) De par le Trafic des transports de marchandises dangereuses sur la CD 321, nous sommes soumis à des risques majeurs, tout comme cela fût les cas, sur le Pont Mathilde en 2012. Il n’y a plus de contournement EST de Rouen. Cela fait plus de 30 ans que nous le réclamons avec la mise en deux fois deux voies de la D6014. Je reste persuader que le contournement de Romilly ne soit pas la meilleure solution face à ces risques.


En cas de danger : La conduite à tenir

PPRI ou Plan de Prévention des Risques d'Inondation

PPRI Calendrier prévisionnel.

Octobre 2011 à juillet 2012 : cartographie de l'aléa.

Septembre 2012 à mars 2013 : cartographie des enjeux.

Avril 2013 à octobre 2013 : élaboration du zonage réglementaire et du réglement.

Octobre 2013 à juin 2014 : phase administrative de validation.

Octobre 2014 : approbation du PPRI.


Retourner au contenu | Retourner au menu