les résultats du vote européen en France - Romilly-sur-Andelle

Aller au contenu

Menu principal :

les résultats du vote européen en France

Les Européennes 2014 : c'est quoi ?

Pour la commune de Romilly-sur-Andelle et le canton de Fleury-sur-Andelle, une fois de plus les abstentionnistes ont permis, à une minorité, de gagner les élections.
D'un scrutin à l'autre, des changements peuvent, néanmoins, s'opérer. Cette fois, presque 60% des Romillois qui ne se sont pas déplacés, nous sommes au-dessus de la moyenne générale.
Le "FN" (317 voix) sort vainqueur.
Le "PS" (258 voix), avec les écologistes et le front de l'extrême gauche qui marque aussi des points, arrive en deuxième position.
"l'UMP" (203 voix), avec "l'UDI" et le "MODEM" que j'ai soutenu, fait les frais de cette élection, je n'en suis pas étonné, déjà sur les élections municipales, j'ai pu m'en rendre compte.
Le parti communiste disparaît, comme à Charleval son dernier bastion.

Cette élection montre, à nouveau, que les électeurs n'ont pas envie ou plus envie d'élire une équipe censée gérer le bien commun,
que par les sondages, tout est fait d'avance,
que c'est toujours un plaisir aussi de voir les sondages se tromper.

Pour la première fois, les bulletins blancs sont pris en compte, mais pas dans les suffrages exprimés et pourtant, ils ont fait l'effort de se déplacer pour exprimer qu'ils ne font aucun choix.
Dans l'avenir, plus aucune alternative ne souhaitera se présenter à part celles des kamikazes. Cela existe déjà dans d'autres communes du canton. Il ne faut pas oublier aussi les tracasseries administratives, en fonction du pouvoir en place, pour ne pas rembourser les frais de campagne, il fallait le dire.



 

Pour chacun des secteurs dont sont : le NORD-OUEST, l'OUEST, le SUD-OUEST, le CENTRE, l'ILE-de-FRANCE, l'EST, le SUD-EST, l'OUTRE-MER :
J'ai souhaité souligner le rôle des abstentionnistes et des suffrages exprimés par rapport aux inscrits.

46 555 253 européens de France sont inscrits mais, combien ne se le sont pas sur les listes électorales ?
quand je pense, il n'y a pas si longtemps en 1945,  le droit de vote aux femmes en France devenait une réalité.

26 802 113 personnes n'ont pas voulu se déplacer alors que, dans de nombreux pays, des hommes et des femmes n'ont pas le droit de voter.

Le Totalitarisme est-il un moyen alternatif de prendre conscience d'une démocratie durable ?


 

Toujours dans le même contexte, j'en suis venu à regarder le score du Front National.
Quand monsieur Hollande informe qu'un Français sur quatre a voté pour le front national, je ne partage pas cet avis.
Pour moi, avec 10% de la population inscrite, nous avons envoyé 24 représentants du FN à Bruxelles et que, demain, il peut en être de même à l'Assemblée nationale, pour nos députés, en fonction de la motivation d'une minorité d'électeurs.
A vouloir jouer avec le vote des Français dans des scrutins, la situation peut se retourner contre son auteur.

Dans le tableau ci-dessous, si chacun, d'entre nous, peut connaître son conseiller général ou bien son député, bref, nous ne sommes que quelques initiés à connaître nos députés Européens d'un secteur.
Pour le nôtre qui se trouve dans le NORD-OUEST, celui qui me concerne, j'ai souhaité montrer les visages chargés de nous représenter.
Ne soyez pas surpris, dans la diversité de ces personnages que vous venez d'élire, ils ou elles ont tous un point commun :
vous ne les verrez jamais.
Connaissez-vous un seul député qui soit venu, non pas dans votre commune, non pas dans votre canton, mais dans votre circonscription pour parler de l'Europe ? Je n'en connais aucun.

Connaissez-vous Mr  Jean Paul GAUZES ?
Ce maire de Saint Agathe d'Aliermont fut notre plus proche représentant entre 2004 et 2014. N'étant qu'en troisième position de la liste UMP, lors de notre dernière élection 2014, sa candidature n'a pas été retenue.

Si j'ai connu ce député européen, en 2005, ce fit grâce à Mr Jean-Claude Rémy alors président des maires du canton de Fleury-sur-Andelle. Jean-Claude nous avait conviés à une promenade très culturelle en Belgique, où après avoir visité cette charmante ville de Bruges au passé très historique, le lendemain, nous nous rendions au parlement de Bruxelles.

Jean Paul Gauzes nous y a reçus fort gentiment. Il nous a expliqué son rôle dans les commissions, qu'elles soient sur le secteur économique, agricole ou rural, avec une préférence pour nos partenaires allemands avec qui, il maîtrise la langue de Goethe. Fort de ces renseignements, je l'avais informé que la commune de Romilly-sur-Andelle, sur invitation de notre soeur jumelle de Biebesheim-am-Rhein, devait se rendre, en septembre, au Parlement Européen de Strasbourg en France. Il m'avait répondu qu'il en prenait date.

Quelle ne fut pas ma déception, le jour venu, d'apprendre par Mme Mathilde Gaïer, notre interprète du jumelage, qu'elle avait essuyé, par le secrétariat de JP. Gauzes, une fin de non-recevoir.
Nous avons visité le parlement européen de Strasbourg grâce à nos amis allemands, en présence d'un député européen allemand d'une très grande gentillesse qui connaissait fort bien, lui aussi, la langue de Molière.


Retourner au contenu | Retourner au menu