Le Zonage du PLU - Romilly-sur-Andelle

Aller au contenu

Menu principal :

Le Zonage du PLU

Environement et PLU

Le PLU, ou plan local d'urbanisme, se traduit, toujours, par un zonage dans lequel une nomenclature jointe, ou légende, explique la destination de telle ou telle zone que j’ai partagée en trois, sans tenir compte de la partie entrée de Pitres. On y trouve aussi, en rouge sur le plan, des emplacements réservés pour des extensions comme le cimetière, des aménagements (carrefour, trottoir, stationnement, parking, élargissement).

On peut avoir des espaces boisés.
On peut appliquer une DPU ou (Droit de Préemption Urbain) qui autorise une commune à faire valoir un droit, sur des secteurs protégés, qu'elle juge, utiles. Un centre-ville par exemple ou bien un complexe sportif.
D’autres dispositions peuvent survenir en fonction d’un territoire, qu’il soit près de la mer ou en montagne.
L'état peut aussi imposer des agencements comme les zones inondables ou à risques majeurs, les réseaux routiers, autoroutier, les voies "SNCF, EDF, AERIENNE" ou bien faire valoir des sites classés par l'architecte des bâtiments de France. Le schéma directeur d'assainissement est devenu obligatoire.
Le cahier, des charges, respecté, on peut faire ce que nous souhaitons ou....presque ??? (à une jurisprudence déclarée près). Bref, on comprend mieux le travail d'un tribunal administratif.

Pour être validé, par le préfet, le représentant de l'Etat, le PLU devra obéir, aussi, à un réglement qui tient compte de toutes les opinions pour devenir opposable à tout citoyen.

Je vous propose la démarche du PLU qui a été pensée entre 2001 et 2008 sur Romilly par la municipalité que je dirigeais.  

Certaines dispositions comme le bâtiment du Clos du Marché, certains emplacements comme les 33 logements sociaux de la SILOGE,
sont venus altérer, après 2008, notre politique de l'environnement. C'était le changement : un terme devenu à la mode qui devait faire ses preuves et qu'on attend toujours.

Si la main apparait dans un cadre ci-dessous, faire un double clic sur la zone pour agrandir puis, aidez-vous des colonnes (verticale et horizontale).


Parmi les nombreux secteurs de Romilly que nous avons abordés, ma sélection fut la suivante.

Le lotissement de Saint Crespin, au pied de la côte J. Anquetil. en abordant la zone polluée de la forêt de Longboël.
La salle Aragon, le Collège des deux amants et, l'Intermarché.
Le Centre-ville, avec la mairie, la poste, les écoles, la place des deux amants, la place Vimbert.
La Moineaudière, avec le marais, la grande ruelle, la Bergerie, le Clos du Marché.
Le château d'eau, avec la zone économique, l'Epinette.

J'ajouterai, à tout ce que je viens d'énumérer : les secteurs protégés, le réglement et, les risques majeurs.
Le PPRI ou plan de préservation du risque inondation pour octobre 2014 pourra être pris en compte dans votre assurance maison.

J’aurais aimé pouvoir finaliser ce que j’avais mis en place.
Une autre municipalité se l’est appropriée par des chamboulements  pas toujours déclarés en 2008.
Chacun jugera, il n’en est pas moins vrai que j’aurais apprécié que Marcel Chevret, notre pilote et photographe aérien nous en montra les images.
J'aurais voulu, vu du ciel, parcourir l'Andelle, de La Seine jusqu'à Radepont dans un diaporama où j'aurais pu :
Mieux saisir les zones inondables mais, aussi, ces fameux moulins.
Pouvoir survoler aussi des sites, comme le Catelier, puis voir où se trouvait les vestiges de l'église St Pierre, les ruines du château de Logempré,
sans oublier, bien sûr, l'usine Levavasseur, l'abbaye de Fontaine Guérard et le château de Radepont.

Retourner au contenu | Retourner au menu