18 mai la pointe de Pen Hir - Romilly-sur-Andelle

Aller au contenu

Menu principal :

18 mai la pointe de Pen Hir

Divertissements-Loisirs > Le CROZON séjour du 16mai au 21 mai 2011

Randonnée à la journée avec panier-repas. Départ de la plage de Veryac’h jusqu'à Camaret en passant par la pointe de Pen Hir, pointe du Toulinguet, pointe du grand Gouin (9km environ), déjeuner et visite de Camaret (tour Vauban, la chapelle de rocamadour) ensuite, direction vers la pointe des Espagnols en car où une petite randonnée, jusqu'à Pont Scorff, nous attend (4km environ).

Sur la musique Amazing grace par Grace Bawden

De la plage de Veryac’h jusqu’à Camaret

En ce mercredi 18 mai 2011, la température matinale est fraîche et le ciel restera voilé par une brume qui ne semble pas vouloir se dissiper. Le vent du large n’aura pas raison des nuages. Il est 09H00 lorsque le car prend la route de Camaret, distante d’une trentaine de km (ou 40 minutes). Au travers de la vitre du car, il est agréable de contempler  la route de ce Menez Hom que nous avions gravi la veille. La première étape sera de faire, à Camaret même, une halte devant les alignements mégalithiques de Lagatjar avec ses 65 menhirs. Nous reprendrons ensuite une route très pentue pour arriver à la plage de Véryac’h d’où nous cheminerons toute la matinée, toujours vers Camaret en longeant la côte, en direction de la pointe de Pen Hir.



Alignements mégalithiques de Lagatjar


la plage de Veryac'h



Il est très agréable de parcourir les sentiers qui traversent la lande bretonne où nous pouvons voir les ajoncs nains, les genets, les bruyères, les fougères accompagnés selon le site de chèvrefeuilles, de chardons bleus, de callune, de millepertuis et de bien d’autres. En l’absence d’arbres cette vision, de paysages granitiques amputés des schistes et des calcaires par l’érosion de la mer et du vent, offre un serpentin qui ressemble à de la dentelle tachetée de mille et une couleurs dans une odeur de grand large, sur un fond bleu d’azur.


La flore dans la lande bretonne.

L'ajonc nain à gauche.

la bruyère callune (un très bon miel)



La flore dans la lande bretonne.


La bruyère ciliée à gauche.

la bruyère callune (autre vue)



La flore dans la lande bretonne.


Le chèvrefeuille à gauche.

le millepertuis à droite

La flore dans la lande bretonne.

Le chardon bleu à gauche.

Un rocher fleuri au dessus de la mer.

De la plage de Veryac'h vers la pointe de Pen Hir : c'est le début de la randonnée

Les 3 poix de la pointe de Pen Hir



Cette pointe de Pen Hir prolongée en mer par « 3 tas de pois » : c’est l’image bretonne de la presqu’île du Crozon. C’est aussi un haut lieu de mémoire adressée aux Bretons.  Cette grande croix de Lorraine, en granite, nous rappelle un certain discours prononcé par le Général de Gaulle un 18 juin 1940 : « La France a perdu une bataille mais, Elle n’a pas perdu la guerre… ». Comment ne pas oublier aussi ce poème de Beaudelaire : « homme libre, toujours tu chériras la mer. La mer est ton miroir. Tu contemples ton âme dans le miroir infini de sa lame » Une composition française qui me fut soumise par mon professeur de français, Mr Labadie, lorsque j’étais élève de troisième au collège Stanislas à Paris. Mais, nous n’en avons pas fini avec le devoir de mémoire lorsque nous parvenons sur une courte distance au musée du mémorial de la bataille de l’Atlantique dont nous verrons uniquement les extérieurs et où, mon Dieu, que d’ancres de marine à côté des bunkers de la batterie de Kerbonn.

La croix de Pen-Hir est un monument commémoratif, aux Bretons de la France libre, inaugurée dans les années 1960 par le général de Gaulle.

Sur ce monument, nous pouvons y lire :

« Aux Bretons de la France libre - MCMXL - MCMXLV (1940 -1945) - La France a perdu une bataille, mais la France n'a pas perdu la guerre. Dans l'univers libre des forces immenses n'ont pas encore donné. Un jour ces forces écraseront l'ennemi. »

Au dos de la croix se trouve une inscription en breton. « Kentoc'h mervel eget em zaotra », reprise de la devise bretonne, « plutôt la mort que la souillure ».



Nous voilà en vue du phare et du sémaphore de la pointe du Toulinguet. La matinée est bien avancée et comme son accès est interdit, car il appartient au domaine militaire de la marine, la décision la plus sage sera donc d’écourter notre trajet pour nous rendre directement au manoir de St Paul ROUX (poète symboliste 1861-1940). Nous abandonnons ce site détruit par l’aviation allemande et les quelques maisons proches qui n’ont pas subi la loi littorale parce qu’elles étaient antérieures au décret. Arrivés sur une pointe rocheuse, celle du grand Gouin, nous admirons ce panorama que nous offre la commune de Camaret.



PAROLES d'AMAZING GRACE avec la traduction,
et la musique en boucle , si vous le souhaitez.


Amazing grace ! How sweet the sound
Incroyable pardon ! Quelle douce voix que celle
That saved a wretch like me.
De celui qui a sauvé un misérable tel que moi
I once was lost, but now am found,
J'étais égaré, mais à présent je me suis retrouvé
Was blind, but now I see.
J'étais aveugle, mais à présent je vois.

'Twas grace that taught my heart to fear,
C'était le pardon qui a appris la peur à mon coeur
And grace my fears relieved.
Et le pardon a libéré mes peurs
How precious did that grace appear
Que fut précieuse cette apparition du pardon
The hour I first believed.
Moment où j'ai commencé à avoir la foi.

Through many dangers, toils and snares
De nombreux dangers, labeurs et pièges
I have already come;
J'ai déjà déjà traversé;
'Twas grace hath brought me safe thus far
C'est le pardon qui m'a ainsi mis à l'abri
And grace will lead me home.
Et le pardon me guidera chez moi.

When we've been there ten thousand years
Quand nous sommes là depuis un millier d'années
Bright shining as the sun,
A briller tout autant que le soleil,
We've no less days to sing God's praise
Nous avons tout autant de jours pour chanter les louanges du seigneur
Than when we've first begun.
Que lorsque nous sommes apparus sur terre.



On peut trouver 3 versions de ce chant ( version courte, moyenne et longue généralement chantée lors des cérémonies religieuses). Pour ce qui est de l'interprète, c'est un choix personnel étant donné que des centaines de chanteurs et groupes ont interprété ce chant.

Retourner au contenu | Retourner au menu